Accueil

Recettes de Mère-grand

L’andouille de ménage

Pour faire l’andouille, il faut avoir de bons boyaux, un peu plus gros que pour l’andouillette, bien charnus, très propres et rincés à l’eau fraîche.
Choisir évidemment les plus beaux morceaux pour servir d’enveloppe et préparer le reste en coupant des bandes qu’on fera macérer dans une terrine durant six heures, avec quatre épices, sel, poivre
Préparer par ailleurs un bande de lard gras de 2 cm de large par andouille.
Puis fourrer dans le boyau, côté plat à l’intérieur, les lanières et le gras. La manœuvre est délicate. Un certain doigté est nécessaire.
La robe de l’andouille étant retournée, placer en face du bout, le paquet de lanières. Passer une ficelle à l’intérieur du boyau en laissant dépasser à l’extérieur 40 cm de ladite ficelle. Nouer d’abord à un bout, puis avec le morceau de ficelle restant, lier le paquet de lanières. En son milieu De la main gauche tirer, tandis que la main droite aide le boyau à se retourner….
Et si toute la composition fout le camp, vous avez toujours la ressource d’en acheter chez mon boucher qui fait très bien l’andouille.

 

L'andouillette

Dédaignons la mouillette
et la côte au persil.
Crépite sur le gril,
Ô ma fine andouillette !

Certes, ta peau douillette
court un grave péril.
Pour toi ronde fillette,
je défonce un baril.

Siffle, crève et larmoie,
ma princesse de Troyes
au flanc de noir zébré !

Mon appétit te garde
un tombeau de moutarde
de Maille ou de Ver-Pré.

Charles Monselet

 

 

 

Les produits qu'ils tirent du cochon, cet animal immode, dont depuis les pieds jusqu'à la tête tout est bon, sont immenses.

Alexandre Dumas 

 

 

 

>> Accèder aux archives des recettes